Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail Québec Recherche English Espanol Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
 
Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec


Méthodes de prélèvement, de conservation et d’analyse des échantillons relatifs à l’évaluation de la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels

Version officielle (format pdf, 95 ko)

Introduction

Le présent fascicule énonce les différents modes de prélèvement, de conservation et d’analyse des échantillons requis pour l’évaluation des paramètres analytiques exigés par le Règlement sur la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels (Q-2, r. 39*) afin d’assurer que l’eau de baignade soit salubre, sécuritaire et stable. À cet égard, il est important d’avoir une bonne collaboration entre les responsables d’un bassin, les préleveurs et le personnel chargé des analyses en laboratoire. Selon le Règlement, le « responsable d'un bassin » s'entend de tout propriétaire ou exploitant d'une piscine ou autre bassin artificiel visé par le présent règlement.

Ce document est destiné à tous les responsables de bassins afin de les renseigner sur les préparatifs généraux à effectuer et les précautions à prendre lors de l’échantillonnage. Il définit également les méthodes de prélèvement d’échantillons dans les piscines et autres bassins artificiels. Le document comporte une section relative à l’analyse sur place de certains paramètres requis pour l’évaluation chimique de l’eau de baignade ainsi qu’une section concernant le prélèvement et la conservation des échantillons destinés à l’analyse en laboratoire. Il présente aussi les volumes d'échantillons suggérés, les agents de préservation, les types de contenants à utiliser de même que les délais à respecter entre le prélèvement et l'analyse.

Précautions générales

L'étape d'échantillonnage influence directement la qualité des résultats analytiques obtenus. Des précautions élémentaires doivent être prises pour obtenir un échantillon représentatif afin de minimiser les risques associés à la contamination de l’échantillon par le préleveur et de permettre le maintien de l'intégrité des échantillons. Les échantillons peuvent être contaminés par un manque de soins dans l'application des techniques d'échantillonnage. Ainsi, il incombe au préleveur ou au responsable d’un bassin de s’assurer de la qualité du prélèvement, de la conservation et du transport adéquat des échantillons avant qu’ils ne soient soumis à un laboratoire accrédité par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Il est également de la responsabilité du préleveur ou du responsable d’un bassin de s’assurer de la représentativité de l’échantillon lorsque des analyses sur place sont effectuées.

Retour à la table des matières

Évaluation sur place

Précautions particulières

Afin d’éviter la contamination des échantillons, il faut prendre les précautions suivantes :

Modes de conservation

Les modes de conservation des différents paramètres analytiques exigés par le Règlement sur la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels sont intimement liés aux méthodes analytiques utilisées et ils sont décrits au tableau 1.

Tableau 1 : Modes de conservation des paramètres chimiques (évaluation sur place)

Paramètre Agent de conservation* Contenant Volume suggéré (ml) Délai entre le prélèvement et l'analyse
Alcalinité N P ou V 10 30 minutes
Brome résiduel N P ou V 10 30 minutes
Chloramines N P ou V 10 30 minutes
Chlore résiduel libre N P ou V 10 30 minutes
Chlore résiduel total N P ou V 10 30 minutes
Dureté N P ou V 10 30 minutes
pH N P ou V 10 2 heures
Température de l'eau S.O. P ou V 125 3 minutes

*Voir la légende

Retour à la table des matières

Méthode de prélèvement

Les échantillons destinés à l’analyse chimique doivent être prélevés pendant les heures normales d’exploitation, de 15 à 30 cm sous la surface de l’eau ou, lorsque la profondeur du bassin est inférieure à 30 cm, à mi-chemin entre la surface de l’eau et le fond du bassin.

Les échantillons doivent être prélevés dans une partie peu fréquentée par les baigneurs au moment du prélèvement. Il faut également effectuer le prélèvement entre la sortie du système de filtration et le retour d’eau. Dans le cas des bains tourbillons, les échantillons peuvent être prélevés en tous points sous la surface de l’eau.

De plus, il est essentiel de respecter rigoureusement l’ensemble des instructions fournies par le fabricant des différentes trousses de mesures chimiques utilisées. Il est aussi primordial que la personne qui effectue les prélèvements ait les mains très propres pour éviter toute contamination subséquente (par la sueur, par des résidus de produits chimiques, etc.) au cours des manipulations.

Les cellules de mesure des différentes trousses doivent être propres et transparentes. Il faut les rincer avec l’échantillon avant de les remplir et d’ajuster le niveau de liquide. Il faut ensuite les essuyer avec un tissu propre et doux avant d’effectuer les comparaisons de couleur pour que les parois externes soient propres et sèches. Les cellules doivent toujours être remplies au niveau demandé pour éviter des écarts dans les mesures.

Méthodes d’analyse

Température de l’eau

Lors de la lecture de la température de l’eau, il faut :

La mesure de la température de l’eau peut également s’effectuer directement dans le bassin.

Autres paramètres

Il est possible de se procurer différents types de trousses d’essai pour analyser sur place les différents paramètres chimiques (pH; chlore résiduel libre, total et combiné; alcalinité; etc.). Ces trousses sont très utiles pour vérifier les principaux paramètres permettant d’évaluer la qualité de l’eau et donc de s’assurer du bon fonctionnement des systèmes de traitement.

Généralement, ces trousses sont composées de fioles d’essai, de cellules de mesure et de produits réactifs qui aident à déterminer les concentrations des produits recherchés à l’aide de comparateurs par colorimétrie. Les analyses doivent être effectuées avec de l’équipement fiable ainsi que des réactifs non périmés et appropriés.

Le responsable d’un bassin doit posséder au minimum une trousse d’essai capable de mesurer le chlore résiduel libre entre 0,2 mg/l et 5,0 mg/l à 0,2 mg/l près. S’il utilise le brome comme désinfectant, il doit également posséder une trousse d’essai capable de mesurer le brome total entre 1,0 mg/l et 5,0 mg/l à 0,5 mg/l près.

Les trousses d’essai doivent également permettre de faire la mesure du pH à 0,2 unité de pH près et de la dureté et de l’alcalinité totale de l’eau à une précision d'au moins 10 mg/l.

Retour à la table des matières

Évaluation en laboratoire

Précautions particulières

Retour à la table des matières

Modes de conservation

Les modes de conservation des différents paramètres analytiques exigés par le Règlement sur la qualité de l’eau des piscines et autres bassins artificiels sont intimement liés aux méthodes analytiques utilisées en laboratoire. En effet, la sensibilité et les limites de quantification souhaitées peuvent servir à définir le volume et le type d'échantillon à prélever. De plus, les méthodes d'analyse peuvent influer sur le choix des contenants et sur les techniques de conservation des échantillons. Il est primordial de travailler de concert avec le personnel du laboratoire pour obtenir les renseignements supplémentaires requis. En plus des dispositions spécifiques qui sont décrites au tableau 2, les considérations générales suivantes s'appliquent :

Tableau 2 :  Modes de conservation des paramètres microbiologiques et chimiques (évaluation en laboratoire)

Paramètre

Agent de conservation*

Contenant

Volume suggéré (ml)

Délai entre le prélèvement et l'analyse

MICROBIOLOGIE
Coliformes fécaux TS3 PPS ou VS 100 48 heures
Escherichia coli TS3 PPS ou VS 100 48 heures
Pseudomonas aeruginosa TS3 PPS ou VS 100 48 heures
Staphylococcus aureus TS3 PPS ou VS 100 48 heures
CHIMIE
Turbidité S.O. P ou V 125 48 heures

*Voir la légende

Retour à la table des matières

Méthode de prélèvement

Les échantillons destinés à l’analyse microbiologique et à l’analyse de la turbidité doivent être prélevés pendant les heures normales d’ouverture, de 15 à 30 cm sous la surface de l’eau ou, lorsque la profondeur du bassin est inférieure à 30 cm, à mi-chemin entre la surface de l’eau et le fond du bassin. Les prélèvements doivent être effectués dans une partie peu fréquentée par les baigneurs au moment du prélèvement et entre la sortie du système de filtration et le retour d’eau. Dans le cas des bains tourbillons, les échantillons peuvent être prélevés en tous points sous la surface de l’eau. Les bouteilles à large ouverture doivent être remplies jusqu’à l’épaulement en laissant un espace d’air d’au moins 2,5 cm et le bouchon doit être remis immédiatement après le prélèvement.

Pour les prélèvements destinés à l’analyse microbiologique de l’eau du bassin, un réactif liquide est présent dans les contenants prévus pour l’échantillonnage. Ce réactif permet de neutraliser le désinfectant résiduel présent dans l’eau au moment du prélèvement. Afin de ne pas perdre ce réactif, il faut veiller à plonger le récipient vers le fond du bassin dans un angle d’environ 45° en un seul mouvement. Cette précaution est essentielle, sinon les résultats pourraient être faussés négativement. Il est également possible d’effectuer le prélèvement et d’ajouter immédiatement dans l’échantillon , une pastille solide de thiosulfate de sodium enveloppée dans un emballage stérile. Finalement, la prise d’échantillons servant à l’analyse microbiologique doit être faite en portant une attention très particulière à la contamination par les mains, même si le préleveur s’est nettoyé les mains au préalable; en effet, s’il faut prélever plus d’un échantillon, il faut toujours recueillir en premier lieu celui qui est destiné à l’analyse microbiologique et poursuivre avec celui destiné à l’analyse chimique afin d’éviter de plonger un récipient pour l’analyse microbiologique dans une eau contaminée par le préleveur.

Légende

CONTENANTS
P Les bouteilles et les revêtements des bouchons sont composés des plastiques suivants : polyéthylène de basse ou haute densité, polypropylène, polystyrène, chlorure de polyvinyle ou téflon
PPS Bouteille de polypropylène stérile
V Bouteille de verre
VS Bouteille en verre stérile
AGENTS DE CONSERVATION
N Aucun agent de conservation requis
TS3 Thiosulfate de sodium à une concentration finale de 0,01 % (p/v)
AUTRE
S.O. Sans objet

*En raison d’une révision de la numérotation des règlements effectuée à la suite de l’adoption de la Loi sur le Recueil des lois et des règlements du Québec (L.R.Q., c.R-2.2.0.0.2), le numéro du règlement Q-2, r. 39 remplace désormais l’ancien numéro Q-2, r. 18.1.02.


Barre de navigation